PUBLICATIONS

Énergie renouvelable : entre le gré du vent et le gré du marché

Par Paul Hudon, Alstom

Grâce à ses ressources hydroélectriques et à son important potentiel éolien, le Québec axe sa stratégie énergétique sur le renouvelable. Le caractère variable de la production éolienne fait en sorte qu’on doive recourir à l’équilibrage. Il y a bien sûr un coût à ce service essentiel pour livrer en continu la puissance moyenne correspondant à l’énergie captée au gré du vent sur une période donnée. C’est très différent de la valeur du stockage dans les réservoirs fait en prévision d’une livraison au moment choisi. En raison de sa capacité de produire au bon moment, la filière hydroélectrique représente une valeur sûre. L’éolien apparaît comme un choix plus spéculatif parce qu’il s’agit d’une filière d’énergie seulement, sans capacité de stockage.

Lire plus...

  • Twitter
  • Facebook
  • email
  • linkedin