Communiqué pour diffusion – L’AIEQ se réjouit des investissements importants qui seront effectués au cours des prochaines années par le gouvernement du Québec afin de favoriser la croissance de l’économie verte

L’Association de l’industrie électrique du Québec (AIEQ) accueille favorablement le budget 2020-2021 présenté par le ministre des Finances du Québec, M. Éric Girard. Les investissements de 6,7 milliards de dollars d’ici 2026 afin d’électrifier davantage l’économie et de lutter contre les changements climatiques sont de bonnes nouvelles pour le Québec.

L’AIEQ se réjouit également de l’investissement supplémentaire qui sera réalisé par le gouvernement du Québec pour le développement du transport collectif dans le cadre du Plan québécois des infrastructures (PQI) 2020-2030.  

« Les investissements annoncés dans le budget 2020-2021 du gouvernement du Québec afin de favoriser une économie plus verte et plus électrifiée tombent à point puisque le secteur de l’énergie électrique est au cœur d’une importante transformation. Les mesures annoncées ciblent des créneaux à fort potentiel commercial pour l’industrie électrique du Québec, qui dispose d’atouts pour profiter encore davantage de ces immenses marchés commerciaux et poursuivre sa croissance », a souligné Denis Tremblay, président-directeur général de l’AIEQ.

Parmi les mesures budgétaires les plus structurantes pour stimuler la croissance de l’industrie électrique du Québec, l’AIEQ note :

  • Les sommes importantes consacrées au transport des personnes et des marchandises
    L’AIEQ rappelle que comme sa production d’électricité est à 98 % de sources renouvelables, le Québec est un endroit privilégié pour une croissance massive de l’électrification des transports, et ce, tant dans le transport individuel que collectif. Cet engouement pour l’électrification des transports entraînera des innovations stimulantes pour l’industrie électrique du Québec. L’AIEQ estime également que ces investissements favoriseront l’utilisation plus intelligente de l’électricité verte, une source de richesse collective importante pour le Québec et un atout inestimable pour faciliter la transition énergétique et la réduction des GES.
  • Plus de 300 millions de dollars pour l’innovation et sa commercialisation
    Dans le cadre de la transition énergétique qui est en cours, l’AIEQ souligne que l’industrie électrique doit consacrer des efforts encore plus grands en recherche et innovation. L’aide financière reliée à l’innovation et à la commercialisation annoncée dans le budget favorisera le développement de nouvelles technologies et aussi, la création de nouvelles entreprises, partout au Québec. L’AIEQ appuie également la venue d’un nouveau crédit d’impôt à l’investissement et à l’innovation (C3i) pour accélérer la transformation numérique des entreprises.
  • 14 millions de dollars consacrés à la filière verte de l’hydrogène
    La transition énergétique qui est en cours offre des occasions de développement pour le développement d’une filière verte de l’hydrogène. Le développement de cette filière est une excellente nouvelle pour l’industrie électrique du Québec. Elle permettra accroître l’utilisation de l’électricité verte du Québec pour ainsi contribuer à réduire les émissions de GES dans le transport lourd et faciliter verdissement de procédés industriels.
  • Des millions de dollars consentis pour mettre en place des zones d’innovation
    L’AIEQ souligne que la transition énergétique est également propice à la création de zones d’innovation qui, à leur tour, stimulent l’investissement étranger. Le Québec doit continuer à promouvoir les multiples avantages d’investir ici. L’électricité de sources renouvelables produite en abondance au Québec demeure l’élément attractif le plus fort pour des entreprises étrangères soucieuses de saisir les occasions d’affaires sobres en carbone. 
  • 25 millions de dollars pour que les réseaux desservant des communautés isolées aient un meilleur accès une énergie propre et renouvelable
    L’AIEQ soutient que le marché des réseaux autonomes et isolés connaîtra une forte croissance au cours des prochaines années, et ce, partout en Amérique du Nord. Il est donc important que le Québec se positionne comme un joueur majeur dans ce secteur économique.

L’AIEQ est convaincue que les investissements prévus dans le budget 2020-2021 du gouvernement du Québec afin de favoriser l’économie verte et l’électrification de l’économie, ainsi que l’annonce prochaine du Plan pour une économie verte (PEV), vont favoriser la croissance de l’industrie électrique du Québec.  

  • Twitter
  • Facebook
  • email
  • linkedin