RAPPORT ANNUEL 2018 - 2019 14 Étude d’opportunité pour la création de la Grappe de l’électricité verte En septembre 2018, l’AIEQ a mandaté la firme Deloitte afin qu’elle procède à une étude d’opportunité sur la pertinence de créer une grappe de l’électricité verte. Réalisée en collaboration avec le ministère de l’Économie et de l’Innovation, le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Transition énergétique Québec et l’AIEQ, l’étude a démontré clairement l’importance pour le Québec de reconnaître comme un secteur hautement stratégique l’écosystème de classe mondiale qui s’est créé de toutes pièces au fil de plusieurs décennies de développement des énergies renouvelables au Québec. Elle a également démontré la nécessité de positionner rapidement le Québec comme un carrefour d’innovation propice à accélérer la mise en place des projets innovants et le déploiement des infrastructures, qui seront en grande demande dans le contexte de la transition énergétique mondiale. Les justificatifs pour cette grappe sont nombreux, mais les plus fondamentaux sont : l’accroissement des investissements, notamment en innovation, et des exportations de biens manufacturés et de services spécialisés. L’étude d’opportunité a culminé par la tenue, le 11 décembre 2018, d’une rencontre élargie des parties prenantes et intervenants-clés concernés par ce projet de grappe. L’innovation fait partie des grandes orientations de développement d’Hydro-Québec. Elle permet d’améliorer la performance opérationnelle de l’entreprise, de développer ses pôles de croissance et de mieux servir ses clients. Et la transition énergétique qui s’amorce à l’international permet d’accroître nos efforts d’innovation et de nouvelle collaboration. Les projets de recherche à l’IREQ touchent à la fois les infrastructures critiques d’Hydro-Québec, la production décentralisée, le stockage et l’amélioration de la performance des batteries, la mobilité électrique, les réseaux autonomes, l’énergie solaire, la gestion de la demande, la maison autonome. Et plusieurs autres secteurs d’activités en lien avec la transition énergétique. Et pour bénéficier d’expertises complémentaires, Hydro-Québec mise sur l’innovation ouverte, une approche partenariale de la recherche-développement. Au cours des prochains mois, nous allons multiplier les échanges avec les universités, les organismes gouvernementaux ainsi que les entreprises et les centres de recherche du Québec et d’ailleurs. » Plus que jamais, l’IREQ, en collaboration avec l’AIEQ et tout l’écosystème d’affaires de l’industrie électrique, poussera l’innovation encore plus loin pour demeurer un leader des nouvelles technologies ! ‘‘ - Jean Matte, directeur principal, Institut de recherche d’Hydro-Québec Étude d’opportunité ‘‘